EN

SUR LA ROUTE, NOTRE SÉCURITÉ
EST LIÉE À CELLE DES AUTRES.

À Vélo Québec, la sécurité est au cœur de notre mission depuis plus de 50 ans. Avec la collaboration de divers partenaires, nous sommes fiers de vous présenter cette nouvelle campagne. Elle vise à démontrer qu’un bon comportement sur la route entraîne une réaction en chaîne positive pour tous les usagers – cyclistes, piétons et automobilistes. En tant que cyclistes, donnons l’exemple et contribuons à un meilleur partage de la route.

8 BONNES PRATIQUES CYCLISTES À ADOPTER!

Pour rouler en sécurité et mieux partager la route

Être visible la nuit

Les réflecteurs et les lumières sont obligatoires, mais surtout indispensables. Un cycliste peu visible le soir est dangereux pour lui-même ainsi que pour l’ensemble des usagers de la route.

Assurez-vous d’avoir les bons réflecteurs et les bonnes lumières en tout temps :

  • Réflecteur blanc à l’avant et rouge à l’arrière;
  • Réflecteur jaune ou blanc dans la roue avant (bandes réfléchissantes sur la fourche, la jante ou le pneu aussi acceptées);
  • Réflecteur rouge ou blanc dans la roue arrière (bandes réfléchissantes sur les haubans, la jante ou le pneu aussi acceptées);
  • Réflecteurs jaunes aux pédales (bandes réfléchissantes sur les souliers ou autour de la cheville aussi acceptées);
  • Phare blanc à l’avant et lumière rouge à l’arrière lorsqu’il fait nuit.

Rester loin des camions

Les chauffeurs de véhicules lourds doivent composer avec de très grands angles morts. Il est donc primordial de rester visible en tout temps. Si vous ne pouvez pas voir le chauffeur dans son rétroviseur ou à travers la fenêtre, c’est qu’il ne vous voit pas non plus. Faites toujours attention et assurez-vous de :

  • Ne jamais être entre le camion et le trottoir;
  • Ne jamais dépasser un camion sauf s’il est arrêté avec ses feux de détresse en fonction;
  • Rester à l’arrière du camion lorsqu’il est arrêté.

Respecter les feux rouges

Tous les usagers de la route doivent respecter les feux de signalisation en tout temps. Un feu rouge est rouge pour tout le monde, c’est simple, clair et surtout indispensable pour éviter la cohue et les collisions.

S’il y a présence de feux cyclistes aux intersections, ce sont eux qui prévalent

Céder la priorité aux bus

Avec plusieurs dizaines de passagers à bord, il est logique de laisser la priorité aux bus sur la route. Et puisque les bus doivent composer avec de très grands angles morts, il est important de respecter certaines règles de sécurité comme :

  • Ne jamais se positionner entre le bus et le trottoir;
  • Attendre derrière le bus à une intersection;
  • S’assurer d’être bien vu par le chauffeur.

Établir un contact visuel aux intersections

Assurez-vous d’être vu des autres usagers — cyclistes, piétons, automobilistes, etc. — en établissant un contact visuel avec eux.

Au feu rouge, placez-vous devant les voitures qui attendent le feu vert, sans empiéter sur le passage piéton. Vous serez bien visibles des automobilistes arrêtés. Redoublez de prudence aux intersections où le virage à droite au feu rouge est permis.

La courtoisie, ça évite bien des altercations !

Rouler à vitesse modérée

Adoptez une vitesse entre 15 et 20 km/h pour circuler de façon sécuritaire en milieu urbain. Cette vitesse vous permettra d’interagir avec les autres usagers de la route et de réagir en cas d’imprévus.

Un cycliste qui roule trop vite devient vulnérable, car il n’a pas pleine conscience de son environnement. Un piéton qui traverse la rue, une portière qui s’ouvre, un cycliste qui prend la route entre deux intersections : voilà le quotidien de la vie urbaine !

Dépasser toujours par la gauche

Pour dépasser un autre cycliste – ou une voiture stationnée en double – vous devez signaler votre intention et dépasser par la gauche :

  • Regardez derrière vous pour voir si une auto ou un vélo s’en vient;
  • Faites un signe avec votre bras pour annoncer votre intention de vous déplacer vers la gauche, puis doublez;
  • Vous pouvez aussi annoncer verbalement votre intention en disant « cycliste à gauche » à la personne que vous dépassez.

Suivre le sens de la circulation

Il est impératif de rouler dans le sens de la circulation. On roule à droite sur une piste bidirectionnelle, c’est simple. Sur les bandes cyclables unidirectionnelles et les chaussées désignées, suivez le sens des chevrons (flèches au sol). Une flèche, un seul sens, c’est aussi simple que cela.

Lorsque la chaussée n’est pas pourvue d’une voie cyclable, vous devez rouler dans le sens de la circulation automobile à moins que la signalisation autorise la circulation à contresens pour les cyclistes.

Cette campagne est une initiative de Vélo Québec rendue possible grâce au soutien du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, par l'entremise du Programme d´aide financière du Fonds de la sécurité routière.